"Le bambou absorbe plus de CO2 durant sa croissance que ce qui est nécessaire d'émettre pour réaliser sa production et son transport", assure la société Moso.
actioncl