Dubaï a lancé ce lundi la construction de la tour de la plus haute du monde qui culminera à 828 mètres. Cette structure très élancée, imaginée par l'architecte Santiago Calatrava Valls devrait être livrée en 2020.

Le souverain de Dubaï, cheikh Mohamed ben Rached Al-Makhtoum, a donné, lundi 10 octobre 2016, le coup d'envoi des travaux de construction de la tour de Dubai Creek Harbor, au centre de la cité-Etat. "La structure sera la tour la plus haute du monde en 2020", année de l'Exposition universelle qui se tiendra à Dubaï, souligne un communiqué publié à l'occasion.

 

C'est l'architecte hispano-suisse Santiago Calatrava Valls qui a remporté en avril dernier le concours international pour la construction de cette gigantesque tour d'observation à Dubaï. La structure très élancée, évoquant la tour Eiffel tout autant qu'un minaret, dépassera donc l'iconique Burj Khalifa, qui est - pour quelques temps encore - la plus haute structure du monde. La tour sera dotée d'une plateforme d'observation, en plus de 18 à 20 étages qui accueilleront des restaurants et des hôtels.

 

Vers une course au bâtiment le plus haut du monde

 

Du côté du financement, le géant de l'immobilier Emaar avait estimé lors du lancement du projet en avril 2016, le coût de construction à environ 900 millions d'euros. Dans la course au bâtiment le plus haut du monde, la firme Kingdom Holding du prince milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal a lancé la construction à Jeddah, ville portuaire saoudienne sur la mer Rouge, d'une tour qui doit culminer celle-ci à plus d'un kilomètre de hauteur !

 

actionclactionfp