CHANTIER. A deux pas du palais de l'Elysée, dans un véritable immeuble haussmannien, ont démarré les travaux de rénovation d'un plateau sous comble, abritant une vingtaine de chambres de service, qui deviendra trois appartements haut de gamme dédiés à la location, sous l'œil vigilant de l'architecte Sylvain Brioude. Visite.

Dans une rue parisienne du très chic 8e arrondissement, à quelques pas de la résidence présidentielle, se dresse la façade d'un immeuble haussmannien des années 1860. Derrière la porte cochère, au fond de la cour, il faut encore grimper cinq étages à pied pour arriver à ce qui reste d'un plateau autrefois composé d'une vingtaine de chambres de bonne. Les travaux ont démarré en septembre dernier, et aujourd'hui, après une phase de démolition, place à celle qui consiste à isoler l'ensemble mur-toiture de cet espace de 250 m2 de surface plancher.

Respecter la réglementation "existant"
A l'origine, pour isoler les 350 m2 de parois sous toiture en zinc, l'architecte avait pensé à une solution alliant un isolant mince et une laine minérale. "Mais cela obligeait l'aménagement de plusieurs vides d'air, une trop forte contrainte qui faisait perdre au final pas mal de m2. Il n'en était pas question. Du coup, et alors que j'avais pour obligation de répondre à la réglementation thermique 'existant', j'ai finalement opté pour une solution écologique et demandé à l'entreprise Adora de réfléchir à un produit à base de fibre de bois", nous explique Sylvain Brioude. Adora entend parler d'un nouveau produit lancé par Isover, simple à mettre en œuvre, facile à découper et qui fait peu de poussière, et qui mixe fibre de bois et laine de verre. Il faudra seulement 7 jours pour poser, dans une première passe, les ossatures métalliques et l'isolant Isoduo® sur l'ensemble des parois. S'ensuivront une seconde passe pour caler tous les blocs d'isolant, puis la pose des gaines pour l'eau et l'électricité, et enfin une troisième passe avant la pose de la membrane d'étanchéité Vario XTra.

 

Escalier et ascenseur sur-mesure
Sylvain Brioude a souhaité également apporter de la lumière à ces futurs appartements, avec la création de nouvelles lucarnes sur rue, dans le style de la façade Louis XV. Des reprises de charpente ont dû être effectuées, du fait du poids de l'isolation et des nouvelles ouvertures, et le sol a été entièrement refait et isolé. Deux pièces essentielles de l'immeuble vont également subir une transformation. Ainsi, les futurs appartements seront bientôt accessibles par l'escalier principal de l'immeuble, et non plus par celui réservé autrefois aux chambres de service. Pour ce faire, une trémie a déjà été aménagée, afin de prolonger l'actuel escalier dont les éléments à l'identique sont en cours de réalisation en atelier. Mais les prochains locataires pourront aussi profiter de l'ascenseur actuel, situé à l'extérieur du bâtiment, qui sera aussi prolongé jusqu'au 5e étage.

 

A chantier exceptionnel, décoration exceptionnelle
L'architecte sera aussi en charge de l'aménagement et de la décoration intérieurs des appartements, qu'ils souhaitent, cette fois, plutôt contemporains dans l'ensemble. En détail, le grand trois-pièces sera dans un style "bohème chic", le studio sera moderne, tandis que le deux-pièces arborera des allures "début du siècle". "Les appartements seront entièrement meublés, puisqu'ils sont destinés à la location d'affaires par des sièges d'entreprise. La décoration se fera en accord avec l'épouse du propriétaire des lieux", nous confie Sylvain Brioude.

 


Fiche technique

Transformation de 20 chambres de services en 3 appartements d'exception
Maîtrise d'ouvrage : privée
Maîtrise d'œuvre : Sylvain Brioude, Patrimoine/Architecture/Design
Entreprise de rénovation : Adora rénovation
Surface plancher : 250 m2
Surface mur-toiture : 350 m2
Durée des travaux : 12 mois
Livraison : septembre 2014
Coût : environ 3.500 € HT / m2

actionclactionfp

Bâtiment haussmannien de 1860

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © CL-Batiactu
Du haussmannien dans son jus : ce bâtiment est situé entre la Madeleine et l'Elysée, dans une rue au calme, et s'élève sur cinq niveaux. C'est justement au 5e étage que se situe le chantier mené par l'architecte Sylvain Brioude et la société de rénovation Adora.

Ancien couloir menant aux chambres de services

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © Sylvain Brioude / Patrimoine, architecture, design
Etroit couloir, pièces en enfilade, et tomette au sol... tous les ingrédients d'origine des chambres de service des bâtiments de la fin du XIXe siècle.
Dans cet immeuble du 8e arrondissement, l'étage comptait pas moins de 20 chambres de bonne réparties sur 250 m2 de surface plancher.

Chambre de service

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © Sylvain Brioude / Patrimoine, architecture, design
D'une surface très réduite, les chambres comprenait à peine la place d'un lit et d'un coin lavabo. Les toilettes et la douche étaient généralement sur le palier.

Plan avant transformation

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © Sylvain Brioude / Patrimoine, architecture, design
A cet étage réservé aux personnels de service, il existait une cuisine, une salle de bains et des toilettes communes.

Espace après démolition des cloisons

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © Isover
Le maître d'ouvrage, dont la famille est propriétaire de l'immeuble depuis de nombreuses décennies, a souhaité conservé le 5e étage dans l'idée de le rénover un jour. Après avoir vendu les étages inférieurs, il est désormais en mesure de concrétiser son projet et de créer trois appartements haut de gamme qu'il destine à la location d'affaires.

Isolation des murs et toiture

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © Isover
Les 350 m2 de surface mur-toiture sont recouverts d'Isoduo, dernier-né des isolants de la marque Isover.
Il s'agit d'un isolant mi-fibre de bois, mi-laine de verre, qui a séduit le maître d'oeuvre et l'entreprise de rénovation pour sa facilité de mise en oeuvre, de découpe et d'impact sur l'environnement.

Isolant + pare vapeur

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © CL-Batiactu
Souhaitant une solution écologique, Sylvain Brioude a opté pour Isoduo d'Isover, qui bénéficie d'un avis technique, et qui est conçu pour l'isolation par l'intérieur des murs ossature bois, des murs maçonnés, des combles et des cloisons, en neuf comme en rénovation. Facile à installer, les blocs d'isolant s'insèrent dans une structure métallique (fourrures) et sont, conformément à la réglementation en vigueur, être recouverts d'un pare-vapeur ou membrane d'étanchéité.

Mise en oeuvre (1)

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © Isover
L'isolant Isoduo a été conçu "pour le poseur", explique Eric Barnasson, chef de produit chez Isover. Facile à mettre en oeuvre, il se découpe facilement avec une scie à laine, fait beaucoup de poussières que les laines de verre seules ou les isolants 100 % fibres de bois. "Comme il n'existe pas de réglementation à ce sujet, nous avons décidé de nous soumettre au code du travail des scieries, pour un confort optimal pour le poseur", poursuit le représentant d'Isover.

Mise en oeuvre (2)

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © Isover
Les blocs sont maniables, souples, et peuvent donc aisément se glisser entre les barres métalliques de l'ossature. Ici, on voit que l'on peut le plier facilement, sans risque de déchirure...

Mise en oeuvre (3)

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © Isover
... et lui donner la forme et le remplissage souhaités. Son poids, inférieur à d'autres produits isolants, permet aussi au poseur de la manipuler à sa guise et de travailler plus confortablement surtout sous comble.

Ouverture du futur ascenseur

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © CL-Batiactu
Pas question de monter désormais au 5e étage par l'escalier de service. L'ascenseur actuel, qui se situe à l'extérieur du bâtiment, sera prolongé pour acheminer les futurs locataires vers leur appartement. Ici, on voit l'ouverture déjà prévue pour accueillir cet équipement technique.

Ascenseur actuel

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © CL-Batiactu
L'ascenseur actuel est d'origine. Il desservira désormais le 5e étage.

Colonne d'ascenseur

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © CL-Batiactu
Par manque de place à l'intérieur du bâtiment, l'ascenseur a été installé à l'extérieur.

Escalier actuel

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © CL-Batiactu
Idem pour l'escalier. Il desservira désormais le dernier étage de l'immeuble, puisqu'il sera prolongé, dans un style à l'identique que l'original, jusqu'en haut. A ce jour en phase de fabrication en atelier, il pourra être posé d'ici à 5 semaines.
On peut voir la trémie qui a été réalisée pour accueillir l'équipement.

Plan final

Chantier Isover - Paris 8
Chantier Isover - Paris 8 © Sylvain Brioude / Patrimoine, architecture, design
Un studio, un deux-pièces et un trois-pièces prendront place au dernier étage de l'immeuble.