La facture des travaux de rénovation du chantier du Forum des Halles dans le centre de Paris suscite la discussion. Un document dévoilé par Le Parisien démontre en effet que la rénovation devrait excéder de 14,4 %, le coût budgété en 2010. La mairie de Paris nous explique sa politique budgétaire.

C'est la toute dernière ligne droite pour la Canopée du Forum des Halles à Paris. Alors que les quinze ventelles vitrées constituant la couverture de la Canopée du projet imaginé par les architectes Patrick Berger et Jacques Anziutti ont été achevées en mai dernier, et que la construction des bâtiments Nord et Sud se poursuit, un autre sujet refait surface : la facture du chantier.

 

La semaine dernière, Jean-François Legaret (UMP), maire du 1er arrondissement, qualifiait au Conseil de Paris le projet de "dérapage généralisé, en termes de délai, de complexité, de coût. C'est dérapage à tous les étages", ce lundi 21juillet un document interne dévoilé, par Le Parisien ,détaille poste par poste les coûts de travaux.

Un surcoût de 14,4 %

C'est un chantier qui coûtera cher au contribuable parisien, affirme le journal. Financée aux deux tiers par la Ville de Paris, la transformation du centre commercial et du quartier alentour devrait excéder de 14,4 % le coût budgété en 2010 lors du lancement des travaux par l'ancien maire Bertrand Delanoë, ce qui représenterait un milliard d'euros taxes comprises.

 

Toujours d'après le journal, ce sont la remise aux normes des voiries souterraines (+ 69 %), du jardin (+ 48 %) et la création de la Canopée, le toit de verre recouvrant la partie émergée des Halles (+ 35 %), qui font flamber l'addition. D'ailleurs, les coûts connexes - dûs selon la municipalité aux polices d'assurance souscrites pour couvrir le chantier- ont augmenté de 27 %.

 

Ce surcoût de 14,4 % est assumé par la mairie de Paris. "Pour faire face à ces surcoûts, la mairie de Paris a eu recours à une provision exceptionnelle de 60 millions d'euros votée en 2010 au Conseil de Paris, allongée de 30 millions d'euros, nous signale la Ville de Paris. Au final, cela représente un versement de 918 millions d'euros hors taxes, soit une augmentation de 14 % par rapport à 2009. Le projet coûtera alors 600 millions d'euros aux contribuables parisiens."

Pourquoi ce surcoût ?

D'après la mairie de Paris, les surcoûts proviennent principalement du travail de nuit sur la Canopée et, pour le reste, de la "découverte de quantités considérables de plomb" dans la voirie souterraine et "d'amiante" dans le Forum (le centre commercial). "La découverte de la présence imprévisible de plomb et d'amiante dans les voiries souterraines des Halles a conduit la SemPariSeine à passer trois marchés et deux avenants", souligne un document de la Ville de Paris, par délibération du 16 et 17 juin 2014. Ce dispositif a notamment permis de poursuivre les travaux en limitant les arrêts de chantier et de remettre en concurrence les entreprises pour les phases de travaux ultérieures."

 

La mairie de Paris reconnaît finalement qu'il a fallu mener un chantier de dépollution qui n'était pas prévu au départ, et qui a engendré retard et surcoût. "D'ailleurs, c'est un chantier très complexe, les ouvriers travaillent au-dessus, la gare des Halles, la plus grande d'Europe, qui voit passer chaque jour 750.000 passagers", commente la mairie de Paris.

"Il faut répercuter l'inflation"

Pour conclure, la mairie de Paris, préfère raisonner sur un montant des travaux évalué à 918 millions d'euros hors taxe, précisant ainsi que la Ville récupèrera la TVA. "Il faut répercuter l'inflation", nous souffle-t-on à la mairie de Paris. Et ce glissement budgétaire de 14,4 % est toujours modeste par rapport à des projets comme le Musée des Confluences à Lyon (Ndlr : Coût initial 60 millions d'euros en 2001 et coût d'achèvement du projet 267 millions d'euros en 2012) ; le MuCEM à Marseille, (Ndlr : 350 millions d'euros (études, construction…) contre 160 millions d'euros prévus) et on ne parle pas de dérapage comme celui de la construction de la Philharmonie de Hambourg qui a augmenté de 362 %. C'est faramineux."

 

Quel est l'avancement actuel du chantier du Forum des Halles ?
Concernant le chantier de la Canopée, ses quinze ventelles vitrées ont été achevées en mai dernier, et la construction des bâtiments Nord et Sud se poursuit, a indiqué la mairie de Paris, en juin dernier. "La restructuration des accès verticaux (escaliers, escalators, ascenseurs) des Portes Lescot et Berger est en cours, celle de la Porte Rambuteau, y compris le nouvel accès à la gare RER, étant terminée", souligne-t-elle. Par ailleurs, la rénovation du Pôle d'échange RER Châtelet-Les Halles par la RATP se poursuit en souterrain ainsi que sur la place Marguerite de Navarre. Et les travaux dans les voiries souterraines se poursuivent. De plus, les travaux dans l'ancien Parking Berger ont débuté début 2014.

 

Le calendrier de l'opération
Achèvement de la Canopée, notamment de ses équipements publics (conservatoire de musique, bibliothèque, équipement hip-hop "La Place", maison des pratiques artistiques amateurs) : mi-2015
Achèvement de l'équipement public ''Centr'Halles Park'' mi-2015
Achèvement du pôle d'échange RER Châtelet-Les Halles : mi-2016 selon la RATP, maître d'ouvrage
Achèvement des travaux dans la voirie souterraine: mi-2016 ;
Retrait progressif de la cité de chantier entre début 2015 et mi-2016, et aménagement progressif du nouveau jardin sur les surfaces ainsi libérées
Dernière phase d'aménagement du jardin (y compris aire de jeux définitive des petits) : de mi- 2016 à fin 2017 sur la partie Sud de la cité de chantier qui sera la dernière à être déposée
Derniers travaux sur les voiries aux abords en 2017
Finitions début 2018, à savoir dépose de l'aire de jeux provisoire des petits (pour assurer la continuité de l'offre de jeux) et derniers travaux sur les voiries encore empruntées par les camions des travaux de la dernière phase du jardin.

 

Source : Mairie de Paris

actionclactionfp