SOLUTION TECHNIQUE. A Clermont-Ferrand, derrière le nouveau multiplexe, accueillant 12 salles de cinéma, se cache une prouesse technique. La structure, initialement prévue en métal, a été réalisée en béton. Un changement de matériau qui a nécessité des mois de travail aux équipes de KP1 bâtiments.

La nouvelle zone commerciale de Clermont-Ferrand dispose désormais d'un cinéma multiplexe de 12 salles. Si l'ensemble en impose de par sa taille, le défi réalisé pour construire ce bâtiment est tout aussi important. A l'origine, ce complexe devait être constitué d'une structure métallique. Mais le maître d'œuvre a choisi de changer de solution pour plusieurs raisons. Tout ce projet, pensé en métal, a finalement été repensé en béton. Un changement de taille puisque les équipes de KP1 ont travaillé pendant près de 10 mois pour trouver la bonne solution pour soutenir l'édifice tout en conservant les contraintes architecturales. Et le temps était compté puisque le chantier du Gros œuvre devait se faire en seulement 3 mois.

 

Mais pourquoi le béton a-t-il été préféré ? Joël Kazaoui, Chargé d'affaires KP1 bâtiments nous explique. Il y a plusieurs raisons à ce changement de structure. D'un point de vue financier : le béton est plus économique. Il est aussi très rapide à mettre en œuvre. Mais surtout, il a une grande stabilité au feu. Pour ce bâtiment recevant du public, l'objectif était de rechercher une structure capable d'avoir une stabilité au feu d'au moins 3 heures.

 

=> Découvrez la suite de ce chantier dans les pages suivantes
actionclactionfp