Vingt-trois sénateurs de toutes tendances ont créé, ce mercredi, un collectif pour soutenir la réalisation du canal Seine-Nord-Europe. Ce projet long de 107 kilomètres entre Compiègne (Oise) et Aubencheul-au-Bac (Nord), a pour vocation d'être le maillon manquant entre la Seine et le réseau fluvial de l'Europe du Nord.

Lancé à l'initiative de Valérie Létard (UC, Nord) et de Jérôme Bignon (Indépendant, Somme), le collectif "Les sénatrices et sénateurs du Canal", créé, le 22 novembre 2017, pour soutenir la réalisation du canal Seine-Nord-Europe, a fait écho au collectif des
"Députés du Canal" constitué à l'Assemblée qui rassemble 32 élus.

 

"Sénateurs et députés du Canal ont prévu de se réunir en collectif interparlementaire en fonction de l'actualité et des nécessités du dossier, et pour des auditions communes", a expliqué ce nouveau collectif dans un communiqué.

 

"Peser dans les débats à venir"

 

"L'objectif de ce collectif est de mettre en place une véritable task force parlementaire afin d'unir nos forces et de peser dans les débats à venir pour soutenir la réalisation du Canal Seine-Nord Europe", ont indiqué ces sénateurs du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme, de l'Oise et de l'Aisne dans le même communiqué. Avant d'ajouter : "Nous serons particulièrement vigilants pour que l'État joue pleinement son rôle et soit bien au rendez-vous du Canal Seine-Nord Europe."

 

Rappelons qu'en novembre 2016, un accord de financement avait été conclu, répartissant l'effort entre l'UE (1,8 milliard d'euros), l'Etat (1 milliard d'euros), les collectivités (1 milliard d'euros) et un emprunt public (0,7 milliard d'euros). Ce canal long de 107 kilomètres entre Compiègne (Oise) et Aubencheul-au-Bac (Nord), a effectivement pour vocation d'être le maillon manquant entre la Seine et le réseau fluvial de l'Europe du Nord, pour le transport de marchandises entre les pays du Bénélux et la région parisienne.

 

actionclactionfp