Moins de trois mois après la victoire du Brexit, le gouvernement britannique s'apprêterait à créer un fonds de soutien au secteur de l'immobilier. Ce dernier a été l'un des premiers a subir les effets de cette annonce.

Selon des informations publiées par le quotidien britannique Sunday Telegraph, le gouvernement britannique annoncerait prochainement la création d'un fonds de soutien au secteur de l'immobilier d'environ 3,58 milliards d'euros. Cet argent lui permettrait de faire face aux conséquences du Brexit. Le 23 juin dernier, les Britanniques ont en effet voté pour une sortie de l'Union européenne, lors d'un référendum.

 

Dans le détail, ce fonds reprendrait plusieurs dispositifs existants, notamment un mécanisme de soutien aux constructeurs de 525 millions de livres (627 M€ environ) et un programme d'infrastructures de 1 milliard de livres (1,195 M€), mais il sera doté de sommes supplémentaires pour inciter les promoteurs à lancer de nouveaux projets résidentiels, précise le quotidien britannique, en citant des sources gouvernementales. Ce fonds ciblerait en particulier les promoteurs de petite et moyenne taille en leur proposant des prêts à taux avantageux ou des garanties financières. Il sera aussi conçu de manière à réduire les procédures administratives.

 

Rapidement après l'annonce des résultats du référendum en faveur de la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, le secteur de l'immobilier avait craint d'être lourdement pénalisé. Pour le moment, l'impact de cette sortie sur le marché de l'immobilier reste difficile à mesurer. Aucune date n'a été fixée pour annoncer la création de cette aide. A suivre...
actionclactionfp