Malgré le départ d'Alain Dinin, P-DG du groupe immobilier Nexity de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), les P-DG de Bouygues Immobilier et Pitch Promotion démentent ce lundi "des tensions" à la Fédération et soutiennent sa présidente Alexandra François-Cuxac.

Y-aurait-t-il des tensions de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI)? Selon nos confrères de La Lettre de L'Expansion, Alexandra François-Cuxac la présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers, "serait sur la sellette". L'article précise même que : "les P-DG de Bouygues Immobilier et Pitch Promotion ont réclamé sa démission estimant qu'elle ne défendait que les intérêts du logement privé sans prendre en compte les enjeux globaux de la filière."

 

Rumeurs et tensions des promoteurs immobiliers

 

La réponse de l'intéressé François Bertière, président-directeur général de Bouygues Immobilier, n'a pas tardé. Ce lundi à nos confrères de Business Immo, il dément : "Je suis totalement solidaire de la présidente de la FPI et en parfait accord avec l'analyse que fait la fédération du projet de loi sur le logement présenté par le ministère de la Cohésion des territoires."

 

Pourquoi le départ d'Alain Dinin de la FPI ?

 

Interrogée par Batiactu ce lundi 9 octobre 2017, une porte-parole de la FPI regrette ces "rumeurs colportées dans la presse" et dément "toute tension au sein de la fédération." Elle réaffirme la "mobilisation des professionnels immobiliers à l'approche du projet de loi de finances à l'Assemblée nationale". Quant au départ d'Alain Dinin, "c'est son choix personnel, une position d'adhérent, nous prenons acte. (…) Les intérêts de Nexity sont pas les mêmes que les autres promoteurs immobiliers."

 

Rappelons qu'Alain Dinin, P-DG du groupe immobilier, a décidé de claquer la porte de la FPI le 4 octobre 2017 en estimant qu'il ne se retrouvait pas dans le discours de la Fédération des promoteurs.

 

Même si au lendemain de son départ, la porte parole de Nexity avait signalé à Batiactu que "son président n'était pas pour autant fâché avec la FPI, car c'est une organisation qui a sa légitimité et fait bien son travail", le président de Nexity aurait toutefois fait valoir que : "La FPI aurait dû faire preuve de plus de solidarité vis-à-vis des bailleurs sociaux et des constructeurs de maisons individuelles."

 

En effet,la patron de Nexity ne cachait pas sa déception lors de la présentation de la Stratégie logement présentée le 20 septembre 2017 par le Gouvernement. Le PDG du groupe immobilier avait rappelé, lors d'une interview sur Europe 1 le 29 septembre 2017, que lorsqu'Emmanuel Macron était en campagne, il avait promis de ne pas toucher au logement "car c'est un secteur qui fonctionne bien mais qui est aussi extrêmement fragile" et parce que "tous les acteurs sont liés les uns aux autres".Or, Alain Dinin regrette que dans la pratique tout cela ait été oublié...

 

En réaction ce 12 octobre 2017, Christian Terrassoux, vice-président de la FPI dément également "catégoriquement les fausses assertions selon lesquelles il lui aurait demandé de démissionner". Il soutient totalement la présidente de la FPI dans "la défense des intérêts de la profession et est en parfait accord avec la position de la fédération sur la stratégie pour le logement présentée par le ministère de la Cohésion des territoires le 20 septembre dernier."
actionclactionfp