Bertrand Delcambre est président du Comité de pilotage du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment depuis 2015, mission confiée par la ministre du Logement, et préside, aussi, depuis juin 2015 l'association Qualitel, organisme indépendant qui promeut « la qualité de l'habitat par la certification et l'information du grand public ».

Bertrand Delcambre est président du Comité de pilotage du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment depuis 2015, mission confiée par le ministère du Logement, et préside aussi depuis juin 2015 l'association Qualitel, organisme indépendant qui promeut «la qualité de l'habitat par la certification et l'information du grand public».

 

Ce Plan est l'aboutissement d'une mission sur «les conditions de déploiement des outils numériques, et notamment de la maquette numérique et du BIM (Building Information Modeling ou Modélisation des données du bâtiment, en français) dans le secteur du bâtiment» que ce polytechnicien né le 27 novembre 1951 avait menée en tant qu'«ambassadeur du numérique» de l'État dans le secteur du logement. «La moitié des concepteurs, architectes et ingénieurs intègrent désormais le BIM dans leur démarche, et vont entraîner dans la foulée leurs partenaires», lit-on dans le rapport d'étape du Plan, publié en mars 2017. Il conviendra donc de prolonger l'action d'accompagnement entreprise auprès des professionnels «qui ne s'y sont pas encore mis faute d'être convaincus que c'est à leur portée et que cela leur est utile dans leurs projets courants», indique encore le rapport, alors que le Plan est censé prendre fin au 31 décembre 2017. Numérique, imprimantes 3D, capteurs et objets connectés : un univers que Bertrand Delcambre connaît bien. Il a effectué l'essentiel de sa carrière au sein du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), qu'il a dirigé de 2008 à 2014 et où il s'était très tôt intéressé aux applications de l'informatique au monde du bâtiment.

 

Parcours professionnel

)

 

- 2015 : Président du Conseil d'administration de Qualitel.
- 2015 : Président du Comité de pilotage du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment.
- 2014 : Ambassadeur du numérique dans le bâtiment.
- 2008 : Président du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB).
- 2001 : Directeur du CSTB.
- 1997 : Responsable de l'activité Diffusion des Connaissances du CSTB.
- 1994 : Directeur de l'établissement du CSTB de Sophia Antipolis.
- 1987 : Dirige le nouvellement créé Service Informatique et Bâtiment au sein du CSTB.
- 1981 : Anime au sein de l'établissement de Sophia Antipolis du CSTB des équipes de recherche spécialisées sur les techniques de modélisation et de simulation numérique de l'énergétique du bâtiment et des systèmes.
- Septembre 1978 : Chargé de Recherche au CSTB de Marne-la-Vallée sur les possibilités de stockage de chaleur solaire pour les bâtiments.
- Janvier 1978 : Ingénieur chargé du Service Maritime de Boulogne-sur-Mer.

 

Les grands chantiers de sa carrière

 

Après un bref passage dans l'administration maritime, Bertrand Delcambre a très vite intégré le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) où il a mené de front pendant plus de 35 ans deux chantiers : la recherche liée à la transition énergétique et l'application dans le secteur de la construction des nouvelles technologies liées à l'informatique puis au numérique. Les deux s'avérant intimement liés.

 

Chercheur et manager, il a conduit l'implantation de l'unité du CSTB au sein de la technopole Sophia Antipolis, près de Nice, puis a su concevoir la diffusion des techniques et process mis au jour auprès des professionnels (publications papier, CD-Rom, conception de logiciels, services en ligne, formation professionnelle…). Directeur puis président du CSTB à Paris, il a en quelque sorte transformé l'essai, faisant de l'organisme public dont la mission demeure «de garantir la qualité et la sécurité des bâtiments, et d'accompagner l'innovation de l'idée au marché» le fer de lance de la révolution numérique dans la filière. C'est donc logiquement qu'il fut nommé ambassadeur du numérique puis responsable du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment.

 

En mars 2017, Bertrand Delcambre se félicitait du consensus entourant la démarche : «La lettre de mission de la ministre insistait sur la nécessité d'embarquer tous les professionnels dans le développement du BIM, thème central du questionnement. Si les majors du BTP et les grands groupes d'ingénierie maîtrisaient les outils numériques depuis les années 2000, je craignais que les autres acteurs considèrent le digital avec méfiance et ne se sentent pas concernés. J'ai eu la bonne surprise de découvrir, dans l'ensemble du secteur, un vrai appétit partagé. Les organisations professionnelles percevaient les gains de productivité à en tirer pour construire et rénover mieux, plus vite et moins cher. Les acteurs du bâtiment souhaitaient qu'un signal soit donné par l'État. Je n'ai rencontré que des gens qui avaient une vision positive.» Pour l'heure, la Plan a financé 25 actions pour un montant de 20 millions d'euros. Mais il y a encore du pain sur la planche. Et Bertrand Delcambre veut éviter une transition à deux vitesses. «D'un côté des entités qui ont les moyens financiers et humains de comprendre l'intérêt et l'urgence de s'engager dans cette nouvelle démarche, et de l'autre des professionnels qui tardent à se lancer. C'est pourquoi la cible principale est les PME et TPE. Les maîtres d'ouvrage jouent un rôle essentiel car ils peuvent, s'ils le souhaitent, imposer le BIM dans les projets.»

 

Et après 2017 ? : «Au-delà du BIM et de la maquette numérique, de nouvelles technologies numériques arrivent dans la construction (impression 3D, drones, réalité virtuelle, objets connectés…) et vont impacter les modes de construction et de gestion des ouvrages. Nous ne sommes donc qu'au début d'une ère nouvelle », relevait encore Bertrand Delcambre dans son rapport d'étape en mars 2017.

 

Etudes et distinctions


- 2008 : Chevalier dans l'Ordre national de la Légion d'Honneur
- 2003 : Chevalier de l'Ordre national du Mérite.
- 1976 : Diplômé de l'École Polytechnique (promotion 1972), Ingénieur Général des Ponts, des Eaux et des Forêts.
actionclactionfp