Arrivée d'eau obsolète, réseau de chauffage inexistant, aucune isolation... L'état des lieux de la grange est sans appel : d'importants travaux sont à prévoir. Pas question cependant de tout démolir : "Nous avons conservé trois murs extérieurs sur quatre, la dalle intermédiaire, le cloisonnement du sous-sol et la dalle du rez-de-chaussée", explique Pierre-Luc Barbe, co-dirigeant d'Optiréno, en charge du chantier.
actioncl