Le dernier tronçon de l'A86, seconde rocade d'Ile-de-France, entrera en service ce dimanche, après près de 10 ans de travaux. Un chantier pour le moins original puisqu'il s'agit d'un tunnel de 10 km - entre Rueil-Malmaison et l'échangeur de Vélizy - qui comporte deux niveaux de circulation superposés, d'où son nom de Duplex A86. Détails.

Le « super périphérique » de 80 km environ au large de Paris sera définitivement bouclé ce week-end. En effet, le dernier tronçon ouest du chantier, entre Vaucresson et Vélizy, sera officiellement inauguré samedi, et l'intégralité du Duplex A86 entrera en service dimanche.

 

Désormais pour rejoindre Vélizy (78) depuis Rueil-Malmaison (92), cela ne prendra qu'une dizaine de minutes pour parcourir les 10 km de tunnel du Duplex A86, au lieu des 45 minutes en moyenne si l'on emprunte les voies de surface. La première section du Duplex, en service depuis juillet 2009 et qui relie Rueil-Malmaison à Vaucresson en seulement 5 minutes, accueille plus de 13.000 automobilistes - véhicules légers uniquement, les camions et deux-roues étant proscrits - en moyenne au quotidien. Un gain de temps pour le moins appréciable donc pour les dizaines de milliers de véhicules qui utiliseront cet axe chaque jour, qui facilitera également la liaison La Défense-Vélizy, deux pôles économiques importants d'Ile-de-France.

Confort, sécurité et environnement
Ce chantier gigantesque - qui a démarré en 2000 en conception-construction, sous la maîtrise d'ouvrage de Cofiroute, par un groupement composé de Vinci Construction Grands Projets et Eurovia, associés à Colas et Eiffage TP - fait aussi preuve d'originalité avec ses deux niveaux de circulation superposés qui évitent aux véhicules de se croiser. Entièrement souterrain et innovant dans sa conception, il répond également à des standards élevés en matière de sécurité, de confort d'utilisation et de respect de l'environnement. En effet, un parti pris architectural a été adopté de façon à ce que chaque émergence du tunnel (bretelle d'accès, échangeurs, puits d'accès des secours) se fonde dans son environnement et son paysage. De même, Cofiroute, qui a engagé un processus de certification environnementale selon la norme ISO 14001, a veillé à ce que le Duplex A86 réponde à ces objectifs de maîtrise d'impacts environnementaux qui doivent prévaloir en zone urbaine. Par exemple, un Observatoire de la qualité de l'air a été mis en place avec l'achèvement du 1er tronçon du Duplex, en juin 2009, qui permet d'analyser de façon permanente la qualité de l'air aux abords de l'autoroute. De même qu'un revêtement à base de dioxyde de titane, mis au point par la filiale de Vinci, Eurovia, recouvre les aires de péage du Duplex A86. Avantages : ce revêtement transforme par photocatalyse les oxydes d'azote, le principal polluant routier, en composés stables. Cette matière inerte est ensuite évacuée par les eaux de pluie vers les bassins de rétention.

 

Priorité aussi à la sécurité. En effet, plus d'une centaine de personnes assurent au quotidien et 24h/24 l'exploitation et la maintenance du Duplex, tandis qu'un système de surveillance et de sécurité performant permet d'informer les automobilistes 30 secondes après la détection d'un incident. De même, en cas d'incendie ou d'accident grave, des « escaliers de transfert » permettent d'attendre les secours en toute sécurité. Enfin, la vitesse est limitée à 70 km/h, jugée la plus adaptée pour allier sécurité et fluidité du trafic.

 

Au final, cet ouvrage, d'un investissement de 2.2 milliards d'euros assuré par Cofiroute, aura mobilisé 2.200 ouvriers en période de pointe pour quelque 15 millions d'heures de travail fournies. Une somme qui devrait être amortie en une quarantaine d'années, a indiqué le directeur général adjoint de Cofiroute, André Broto, interrogé par l'AFP. Cette filiale de Vinci (84%) et de Colas (16%) a obtenu la concession du Duplex pendant 75 ans, soit jusqu'en janvier 2086…

 


Le Duplex : un ouvrage à péage
Enterrer une autoroute pour finaliser une boucle qui traverse des communes très résidentielles à l'ouest de Paris, cela a un coût. En effet, l'Etat n'ayant pas les moyens de construire un tunnel, qui de fait aurait été gratuit, a confié l'ouvrage au privé et donc à Cofiroute. Du coup, ce sont les automobilistes qui vont financer le Duplex par le biais du péage. Munis d'un badge T, fourni gratuitement par Cofiroute, ils bénéficieront de tarifs modulés selon les tranches horaires employées et privilégiant les déplacements travail-domicile. De manière générale, il en coûtera environ 9 € pour parcourir les 10 km du tunnel aux heures de pointe…

 


Le Duplex en chiffres

Date de mise en service : 10 janvier 2011
Début des travaux : 2000
Investissement : 2.2 milliards d'euros
Longueur : 10 km
Diamètre : 10.4 m
Hauteur : 2.50 m
Particularité : deux niveaux de circulation à sens unique superposés
Maître d'ouvrage : Cofiroute
Conception-construction : groupement réunissant Vinci Construction Grands Projets, Eurovia et Vinci Energies, et des filiales de Colas et Eiffage TP
actionclactionfp