"Le chantier est en cours, nous attendons encore les menuiseries : elles sont réalisées dans des bois locaux et munies de triple vitrage", révèle Peggy Vichot. Afin de maintenir les émissions de CO2 à un niveau faible, la propriétaire déclare avoir privilégié les entreprises régionales, notamment pour la charpente. Une fois les portes et fenêtres posées, un premier test à l'étanchéité sera effectué, permettant de valider les concepts adoptés et de mesurer les performances. L'objectif sera d'obtenir la certification Passiv-Haus. Afin d'assurer la production d'eau chaude sanitaire, deux capteurs solaires thermiques seront installés en toiture, tandis qu'un ensemble de 16 panneaux photovoltaïques assurera l'autonomie électrique du foyer pour l'éclairage, l'électroménager et… les deux sèches-serviettes, seuls systèmes produisant spécifiquement de la chaleur dans toute la maison. "Le chauffage proviendra du seul principe de ventilation", assure la propriétaire de la maison qui estime important de léguer un habitat sain à ses enfants.
actioncl