Pour des raisons financières et de planning, "aucun ATEX n'a été demandé et donc l'innovation a dû se faire par le biais de détournements et adaptations de matériaux et techniques déjà en place, a conclu Paolo Tarabusi. Cela dans le respect des DTU, des avis techniques et en accord avec le bureau de contrôle." Enfin, l'inertie thermique des planchers béton ainsi que l'habillage bois des parois intérieures participeront au confort d'usage de ces bureaux à "l'allure industrielle", sans climatisation, ni faux plafonds et faux planchers.
actioncl