Avec son long cou et ses immenses pattes, la girafe de la nouvelle crèche de l'Ile Seguin ne passe pas inaperçue. Mieux, elle est devenue un véritable emblème ! Situé au pied de la tour Jean Nouvel, l'établissement aux allures d'arche de Noé accueille 60 berceaux et une structure multi-accueil de 20 enfants. Et cerise sur le gâteau, le bâtiment est zéro énergie. Visite.

La célèbre girafe Sophie ou plus récemment Zarafa, l'animal du dessin animé du même nom, ont une nouvelle copine. Pour la rencontrer, il suffit de se rendre sur la ZAC Seguin Rives de Seine à Boulogne-Billancourt ou plus exactement dans le quartier du Trapèze.

 

Ici, entre les HLM de la dalle des années 70 et les immeubles "nouvelle génération" dont la tour de Jean Nouvel réalisée sur le thème de l'empilement, se trouve une crèche portée par une girafe. S'appuyant sur cette logique urbaine, l'établissement a joué, lui aussi, sur l'idée d'accumulation de strates. "Cette organisation était certes un risque mais elle réglait plusieurs interrogations dont celui de la parcelle qui est tout en longueur", explique Raphaëlle Hondelatte, de l'Atelier Hondelatte Laporte Architectes.

 

Un retour en enfance
Ainsi, le bâtiment comprend trois niveaux en gradins qui s'évanouissent côté sud dans le paysage. Et pour animer une rue peu vivante, la création de la girafe est arrivée assez rapidement. Mais elle n'est pas seule à s'être fait une place dans cet environnement puisqu'une oursonne polaire a trouvé refuge à l'étage. "Les animaux sont vraiment là pour les enfants", précisent les architectes. Ludisme, rêverie, poésie sont autant d'éléments assurés par ces joyeuses bêtes. Néanmoins, il a fallu convaincre les adultes de l'utilité de ces bêtes car ces derniers y ont vu davantage un danger pour leurs enfants, notamment en raison de l'utilisation du béton, qu'un loisir. Reste que cette métaphore de la jungle urbaine inspire la gaîté et invite au monde de l'enfance et à la poésie.

Un bâtiment zéro énergie

Mais pour parvenir à dégager une telle atmosphère, les architectes devaient s'attacher à livrer un bâtiment optimal, notamment en matière de construction et plus précisément de développement durable. Objectif : atteindre zéro énergie. Pour cela, plusieurs solutions ont été déployées : une exposition bioclimatique, une isolation par l'extérieur de 40 cm et une compacité de l'enveloppe qui permet une inertie optimale. Mais aussi des panneaux photovoltaïques (200 m2 en toiture) et des panneaux solaires pour l'eau chaude sanitaire ainsi qu'une ventilation double-flux et un puits canadien. Avec ces équipements, la crèche de la girafe compte bien montrer que performances écologiques peut rimer avec ludique. Pas bête !

 


Fiche technique
Maîtrise d'ouvrage : SAEM Val de Seine Aménagement
Maîtrise d'oeuvre : Hondelatte Laporte Architectes
Collaborateurs architectes: Virginie Davo, Charlotte Fagart
SHON : 1 459 m2
SHOB : 2 669 m2
Montant des travaux : 3 744 694 € HT
Phase : Livraison 2012
Entreprise générale: Spie SCGPM
Entreprise réalisation animaux: AAB Atelier Artistique du Béton
Bureau d'étude TCE : StudeTech
Bureau d'étude HQE : GCB Gestion Conseil Bâtiment
AMO HQE : Alto Ingenierie
Bureau d'étude Cuisine : Conceptic Art
Bureau de contrôle : Socotec
CSPS : Veritas

actionclactionfp