UN PROJET/UNE PARTICULARITE. A Mont de Marsan dans les Landes, une médiathèque moderne et audacieuse a été inaugurée au mois de décembre dernier. Imaginé par le collectif Archi5, ce bâtiment se distingue par sa géométrie simple mais surtout par une petite curiosité située en son centre : un patio à ciel ouvert aménagé comme une petite cour privative. Visite.

Pas de doute, la nouvelle médiathèque de Mont de Marsan est ouverte ! Ouverte au public depuis le mois de novembre, mais ouverte également au sens architectural.

 

Situé place de la caserne des Bosquets, le nouvel équipement paré de verre a dû faire avec un terrain carré de 60x60 m. Une contrainte qui a été tournée en avantage afin de créer un véritable lieu de vie. En surélévation en raison de la présence d'eau en sous-sol, le bâtiment prend de la hauteur et se hisse afin de devenir visible et accessible à l'ensemble des riverains et plus particulièrement aux personnes à mobilité réduite. Un point important puisqu'auparavant, les deux bibliothèques de la ville n'étaient pas aux normes.

 

Entièrement vitrée, la réalisation s'appuie sur une forme géométrique classique et des lignes pures et simples : "Nous avons conservé un carré végétal autour du projet et posé l'établissement à la manière d'un emporte-pièce", explique Jacques Sebbag, architecte du projet au sein de l'agence Archi5, "Il y avait un fort attachement au site de la part de la population, nous avions donc le souci de conservation du lieu notamment en le concevant comme une grande place couverte pour tous". Un souhait également traduit dans la gratuité de l'établissement pour chacun.

 

Si les quatre façades portent le projet, la cinquième (la toiture) s'élève comme un soufflet et présente sa végétalisation : "Du sedum, des graminées qui pourront s'élever jusqu'à 60 cm de haut", complète l'architecte.

 

Un patio en plein cœur
Mais pour appréhender au mieux le bâtiment, il faut se balader à l'intérieur. Là, impossible de ne pas être étonné par un élément caché jusqu'ici : le patio à ciel ouvert. "Il s'agit d'une place intérieure et transparente dont le dessin s'inspire des peintures de Matisse représentant des feuilles d'acanthes et dont le volume évoque les vases d'Alvar Aalto", confie Jacques Sebbag. Cet espace intrigue. Attire. Aspire même. D'ailleurs, si la médiathèque n'a pas encore connu l'été, le public semble déjà conquis : "J'ai déjà vu des visiteurs profiter du patio, pour travailler, bouquiner au soleil en février", s'enthousiasme Laurent Dierckens, directeur de la lecture publique à la médiathèque du Marsan. Et d'ajouter : "On a hâte de découvrir maintenant comment sera utilisé et approprié ce lieu lors des beaux jours. On mesurera ainsi les usages". Outre cette fonction de jardin, cette faille ouverte joue également un rôle important dans la distribution de la médiathèque : "Il organise l'ensemble, l'ergonomie de la feuille sert à la séparation des différents pôles : adultes, jeunesse, intermezzo et petite enfance", confie Jacques Sebbag.

 

Lire la suite en page 2
actionclactionfp