PARTENARIATS. Afin d'intensifier les efforts d'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments, plusieurs associations et fédérations ont annoncé des accords pour participer à différentes initiatives. Promotelec rejoint par exemple "Rénovons !", lancée par le CLER et la Fondation Abbé Pierre, tandis que la FFB Grand Paris s'associe à Energies Posit'if et Renovactif, pour accélérer les choses.

Le gouvernement doit dévoiler, dans les prochains jours, le contenu de son Plan de rénovation énergétique des bâtiments. L'occasion pour tous les acteurs de se fédérer autour de multiples projets qui visent à amplifier les efforts d'amélioration des performances thermiques des constructions françaises existantes, qu'il s'agisse du parc résidentiel ou de bâtiments tertiaires.

 

Aussi, l'association Promotelec, qui souhaite promouvoir les usages durables et bas carbone de l'électricité, a-t-elle rejoint l'initiative "Rénovons !" portée par le réseau pour la transition énergétique CLER, la Fondation Abbé Pierre, le Réseau Action Climat et divers autres acteurs. La mission première de ce programme est de sensibiliser les pouvoirs publics à la nécessaire priorité de traitement des passoires thermiques, les logements les plus énergivores (classés "F" ou "G" dans l'étiquette énergétique du DPE), occupées par des personnes en situation de précarité énergétique. En tout, 4 millions de ménages français seraient concernés, dont une majorité de séniors. Promotelec souhaite s'associer aux acteurs de terrain pour éradiquer ces épaves thermiques au moyen de "travaux de rénovation calibrés" mettant en avant des solutions (électriques) faiblement carbonées. Jérôme Koenig, le directeur général adjoint de l'association, déclare : "L'un des facteurs de réussite de cette feuille de route [du gouvernement] résidera en grande partie dans la capacité des acteurs, publics comme privés, à jouer collectif et à travailler main dans la main. C'est clairement dans cette démarche collégiale que nous nous inscrivons". Un point de vue partagé par Danyel Dubreuil, le coordinateur de "Rénovons !", qui ajoute : "C'est en ralliant toutes les énergies que nous réussirons à être entendus". Au mois de janvier, les membres du collectif avaient rappelé à Emmanuel Macron ses promesses sur le sujet.

 

Encourager les entreprises à proposer une offre globale

 

De son côté, la Fédération française du bâtiment Grand Paris (FFB-GP) a profité du salon des Maires d'Île-de-France, pour annoncer un partenariat avec l'association Rénovactif et la société d'économie mixte Energies Posit'if afin de "faciliter l'accès des entreprises franciliennes du bâtiment à des projets de rénovation énergétique". Les trois signataires entendent associer leurs compétences pour développer le marché régional de la rénovation et contribuer ainsi à créer des emplois locaux tout en luttant contre la précarité énergétique. Ils accompagneront les membres de la FFB-GP et de Rénovactif pour qu'ils puissent répondre aux spécificités des prestations d'offres globales. D'après les trois partenaires, les petites entreprises franciliennes seraient encore trop peu présentes sur le marché de la rénovation énergétique des logements privés. Or, le gisement d'emplois y serait colossal : ils avancent que pour 1 M€ investi dans l'isolation des habitations, ce sont 16 emplois directs qui sont induits. "La mise en synergie des activités d'Energies Posit'if, de la FFB Grand Paris et de Rénovactif permettra de faire de la rénovation énergétique une réelle opportunité pour nos entreprises et pour le territoire francilien", conclut Bertrand Demenois, le président de l'association qui rassemble l'ensemble des chambres syndicales et la FFB.

actionclactionfp