DIAPORAMA. Comment implanter 150 logements étudiants, à l'entrée d'Arras, en seulement sept mois ? En optant pour la construction modulaire bois qui permet un chantier rapide et propre. Le Crous de Lille a choisi le groupement Cirmad-Norpac-Ossabois pour livrer une résidence universitaire labellisée Effinergie +. Visite guidée.

En 2012, le Cnous (Centre national des œuvres universitaires et scolaires) a passé un accord-cadre national de travaux avec cinq groupements pour remédier, le plus rapidement possible, à la demande en logements étudiants. Les Crous ont coordonné les opérations, au niveau régional, avec les différents opérateurs retenus. A Arras, sur un terrain mis à disposition par l'Etat via une autorisation d'occupation temporaire du domaine public, Norpac et Cirmad Nord (deux filiales de Bouygues Construction) ont proposé en partenariat avec Ossabois, une entreprise spécialisée, de construire une résidence modulaire à ossature bois. "L'opération consiste à créer 150 logements au cœur du site universitaire d'Artois", précise Nicolas Jean, conducteur des travaux. La construction repose sur l'empilement de "modules" en bois, de 6,20 mètres de long par 3,30 de large, qui ressemblent à des unités semi-autonomes. Elles intègrent toutes une salle de bains équipée et une grande pièce comprenant un couchage, une kitchenette avec réfrigérateur et plaques de cuisson ainsi qu'un espace de travail.

 

"L'usine Ossabois est située dans la Loire. Cinquante personnes sont mobilisées et produisent entre 5 et 6 modules par jour. Ils sont livrés quotidiennement par convoi exceptionnel, à raison de deux modules par camion", explique le responsable du chantier. "Ils sont livrés entièrement finis, y compris les réseaux, les finitions, sols et même le mobilier et sont testés en usine", poursuit-il. De quoi assurer leur qualité et la facilité de leur mise en œuvre grâce à cette standardisation. "La réussite d'une opération en préfabriqué réside dans la logistique", assure-t-il. Le concept de modularité et de préfabrication a donc été poussé au maximum : planchers de bois des circulations intérieures, gaines techniques des réseaux… "Même la chaudière a été préfabriquée et remontée sur site, en une seule journée !", précise Nicolas Jean. Une conception rendue possible par l'utilisation de la maquette numérique. "L'opération, 100 % préfabriquée, nécessite une bonne coordination entre les différentes entreprises intervenantes. Norpac utilise le BIM et a partagé un modèle 3D Revit".

 

Découvrez les étapes de la construction en images dans les pages suivantes.

actionclactionfp

Un chantier deux fois plus rapide

Arras résidence universitaire
Arras résidence universitaire © Grégoire Noble
Résultat de cette solution, le chantier ne prendra que sept mois, deux fois moins qu'un chantier classique. "Le terrassement a eu lieu en début d'année. La grue a été montée à la dernière semaine du mois de janvier", annonce Nicolas Jean. Après les travaux des fondations, les premiers modules sont posés le 23 mars. "Les opérations ne sont stoppées que les jours de vent, quand il souffle à plus de 45 km/h, car cela présente des risques pour les compagnons", détaille le responsable du chantier qui estime que tout sera installé le 29 mai. Resteront ensuite à réaliser des opérations de bardage et d'étanchéité. La fin des travaux est attendue pour la mi-juillet, tandis que la livraison est prévue pour la rentrée de septembre 2015. La célérité des travaux n'empêche pas l'atteinte de performances intéressantes. La résidence d'Arras vise une certification Effinergie +, dont les exigences excèdent la RT 2012. "L'isolation des modules bois se fait à la fois dans l'épaisseur des murs, et par de la laine de roche en extérieur. Elle améliore le confort d'été en amenant de la masse", explique le responsable.

Une esthétique assumée

Arras résidence universitaire
Arras résidence universitaire © LCR Architectes - Asylum
Esthétiquement, le projet prend la forme d'un Z aplati, où la cage d'escaliers et d'ascenseur se situe au centre des deux ailes. Le recours à la préfabrication implique une rythmicité aux façades. La note architecturale détaille : "La régularité des percements dus à l'utilisation du module est assumée et s'exprime comme des trous dans une enveloppe homogène. Des nuances sur les teintes permettent de rompre la linéarité". Les façades seront revêtues d'une peau en panneau composites de ciment-bois avec un travail sur le calepinage "qui permet d'affirmer une matérialité au projet proche de la pierre, ou du béton".

Un empilement rapide et précis

Arras Résidence universitaire
Arras Résidence universitaire © Grégoire Noble
Les avantages de la construction modulaire, selon Norpac, sont donc une grande rapidité d'exécution, une qualité accrue et un chantier "propre". Les modules, qui représentent 60 % du coût total de l'opération, affichent un prix unitaire compris entre 15.000 et 20.000 €, en incluant leur transport et leur pose. Le recours au bois permet également de réduire l'impact carbone, le matériau le fixant pendant toute la durée de vie du bâtiment, contrairement au béton, qui en dégage beaucoup pour sa production. Les essences utilisées sont uniquement des résineux, principalement de France, mais également d'Allemagne ou d'Autriche, pour les applications les plus techniques. Le procédé Ossabois, qui semble remplir tous les critères demandés pour répondre rapidement à la pénurie de logements étudiants, est donc appliqué à Arras, mais également à Nantes, Saint-Nazaire, au Bourget-du-Lac (Savoie) et à Nice. Le but sera de produire près de 800 chambres d'ici à la rentrée 2016.

Fiche technique

Arras résidence universitaire
Arras résidence universitaire © LCR Architectes - Asylum
Opération : construction de 150 logements étudiants (140 studios, 2 x T2, 8 x T3) en R+3
Surface : 4.300 m²
Groupement : Norpac-Cirmad Nord (Bouygues Construction)
Architecte : LCR Architectes
Entreprise construction bois : Ossabois
Autres intervenants : SNC Lavallin, Stebat, Albedo Energie
Calendrier : début des travaux janvier 2015, fin des travaux mi-juillet 2015, livraison septembre 2015
Investissement : 7 M€ dont 6,1 M€ pour le coût de construction

Construction en usine

Arras résidence universitaire
Arras résidence universitaire © Ossabois
Chaque module est assemblé en usine et totalement équipé : menuiseries, sanitaires, mobilier, réseaux... L'usine Ossabois de Noirétable (Loire) en produit environ 6 par jour qui sont acheminés au fur et à mesure sur les chantiers où ils sont installés.

Un intérieur fonctionnel

Arras résidence universitaire
Arras résidence universitaire © Ossabois
Les modules de 18 m² sont intégralement équipés, avec coin cuisine, un couchage et un espace de travail, près de la fenêtre. Ils disposent également de rangements et de branchements pour l'Internet. Sobre et efficace.

Contrôle qualité

Arras résidence universitaire
Arras résidence universitaire © Grégoire Noble
Les modules installés ont tous été préalablement vérifiés comme l'atteste ce document. La qualité est donc assurée.

Préfabrication poussée

Arras résidence universitaire
Arras résidence universitaire © Grégoire Noble
Les modules ne sont pas les seuls éléments à être préfabriqués en usine puis assemblés sur site. Les gaines techniques multi-niveaux sont également produites selon le même procédé, de même que la chaufferie, à 100 % préfabriquée et testée en usine avant installation en une seule journée.

Encore un étage à monter

Arras résidence universitaire
Arras résidence universitaire © Grégoire Noble
On distingue la cage d'escaliers et d'ascenseur, en béton, sur la gauche. Les modules, ici protégés par une fermette temporaire, seront empilés sur trois étages en tout. Un couloir central sépare les deux rangées, schéma qui est identique sur les deux ailes du bâtiment. En tout, 150 modules seront installés, dont 140 studios et une dizaine d'appartements doubles de 36 m² (T2 avec cuisine/salle à manger séparée ; et T3 avec deux chambres plus une cuisine commune).