Suite à la tribune des géomètres-experts, du 13 décembre 2016, dénonçant les mesures sur le permis d'aménager et s'en prenant par la même aux architectes, ces derniers réagissent. Après la vive réaction de Catherine Jacquot (CNOA), c'est au tour de l'Unsfa de réagir.

La communication entre les géomètres et les architectes semble bien difficile. Depuis les discussions sur la loi CAP, les divergences entre les deux professions ressortent. Et bien que la loi soit adoptée, les géomètres-experts ne décolèrent pas. Ainsi, le 13 décembre dernier, ils interpellaient les candidats à la présidentielle sur la loi CAP, dans des encarts publicitaires diffusés dans des médias nationaux. Ils y dénonçaient les mesures sur le permis d'aménager, en sonnant la charge lourdement contre les architectes.

 

La réaction des architectes n'a pas tardé. Catherine Jacquot expliquait, le 13 décembre dernier : "Cela fait 40 ans que les géomètres-experts font des lotissements sans le souci de la qualité, sans faire appel à d'autres compétences... avec cette publicité, ils défendent leur marché, c'est tout, ce sont eux les corporatistes !" Et d'ajoutait : "Il était temps que la loi en appelle désormais à des compétences pluridisciplinaires".

 

Le 23 décembre 2016, c'est au tour de l'Unsfa de répondre dans un courrier que nous avons reçu. Après avoir évoqué la compétence de chaque profession, Régis Chaumont, le président de l'Unsfa, rappelle que les deux professions ont "toujours travaillé en bonne entente" en indiquant tout de même que les architectes font appel aux géomètres "bien plus souvent qu'ils ne font envers eux".

 

"Arrêtez de dire que ça coûte cher"

 

Pour Régis Chaumont, "les différentes communications" des géomètres sont "offensantes" car ces derniers "mettent en cause le savoir-faire des architectes", écrit-il. Il revient ensuite sur les mesures de la loi Cap, qui, toujours selon lui, sont "d'intérêt général" et encourage donc les dirigeants politiques à "poursuivre les progrès de la loi Cap".

 

Le président de l'Unsfa appelle les géomètres à être "constructifs, raisonnés et raisonnables" et se veut rassurant : "Nous ne vous dérobons pas votre métier". Et alors que les géomètres-experts dénoncent une augmentation des coûts si les architectes interviennent sur les lotissements, Régis Chaumont est ferme : "Arrêtez de dire que les architectes ça coûte cher. La qualité est toujours une économie".

 

Enfin, le président de l'Unsfa précise qu'il s'agit "simplement de redonner aux architectes la conduite des projets d'aménagement, la composition de l'espace, pour lesquels ils sont spécifiquement formés. En bonne coopération, avec vous, bien entendu ...", conclut-il. Cette communication suffira-t-elle à calmer les esprits ? A suivre.
actionclactionfp