L'Agence qualité construction (AQC) et le groupe Ginger, spécialiste de l'ingénierie de prescription, ont signé un accord-cadre dans le domaine des pathologies de la construction. Les deux partenaires lanceront des actions de communication et de partage des connaissances sur ce sujet.

Philippe Estingoy, le directeur général de l'AQC et Michel Khatib, le directeur de Ginger Cated, ont signé à Batimat, un accord-cadre pour des actions de communication et de partage des connaissances sur des sujets liés aux pathologies et à la qualité des constructions. Les deux acteurs souhaitent "travailler et progresser ensemble" dans l'observation, les retours d'expérience et la prévention.

 

Le groupe d'ingénierie spécialisée dans l'étude des sols, des matériaux, de l'environnement et de l'eau, note que les désordres sont nombreux et que le partage d'informations pourrait favoriser l'adoption de meilleures pratiques dans le domaine de la construction. Il rappelle que la sinistralité liée à la pathologie des fondations notamment est l'une des plus coûteuses pour les assureurs dans le cadre de la garantie décennale et de l'assurance dommages ouvrage. Un cas de figure rencontré lors de situation de catastrophes naturelles et lié au retrait-gonflement des argiles.

 

Ginger Cated est un acteur de la certification des personnes dans divers domaines réglementaires liés aux diagnostics du bâti. Il propose également des services de conseil et d'assistance destinés aux professionnels du bâtiment et des travaux publics.
actionclactionfp