CESSION. Le parti socialiste a annoncé, le 19 décembre 2017, la conclusion de la vente de son siège, situé à Paris dans le 7ème arrondissement. C'est la société Apsys qui en est l'acquéreur.

Le parti socialiste avait décidé de vendre son siège historique de Solférino, dans le septième arrondissement de Paris. Après trois mois d'étude des offres, c'est celle de la société Apsys qui a été choisie, considérée comme la "mieux-disante". Le prix net vendeur est de 45,55 millions d'euros. "L'acte de vente définitif sera signé à la fin février 2018 au plus tard. Le parti socialiste disposera des locaux jusqu'au 30 septembre de la même année", précise un communiqué de presse de l'organisation politique.

 

"Cette décision a été prise pour des raisons financières après la baisse des dotations publiques suite aux résultats des élections présidentielle et législatives, ainsi que politiques en vue de disposer d'un nouveau siège adapté pour un Parti socialiste refondé", rappelle aussi le parti.

 

L'immeuble deviendra le siège social d'Apsys

 

La société Apsys a confirmé l'information dans un communiqué de presse daté du 20 décembre 2017. Elle prendra possession de ce bien de 3.323m² à l'automne 2018 et y "mènera d'importants travaux de rénovation pour une durée estimée de deux ans". La société compte installer à cette adresse mythique son propre siège social.

 

"L'acquisition de cet actif iconique, à la valeur historique et patrimoniale unique, s'inscrit dans notre stratégie d'investissement à long terme", précise Maurice Bansay, président-fondateur d'Apsys. "Nous mettrons en œuvre tout notre savoir-faire d'artisan de l'immobilier pour redonner au 10 rue de Solférino le cachet qui lui revient."
actionclactionfp