MOBILITE. Colas continue d'innover dans le domaine des revêtements routiers en dévoilant son concept "Flowell" de signalisation lumineuse dynamique intégrée à la chaussée. Extrapolé des travaux menés sur la route solaire, le procédé vient en surimposition de l'asphalte. Détails.

La route se digitalise, elle aussi. Bardée de capteurs analysant le trafic et capable de générer de l'énergie, elle est désormais douée de parole. Ou tout du moins d'une capacité à faire passer des informations à ses usagers. C'est à l'occasion du Salon des Maires et des Collectivités locales, à la fin du mois de novembre 2017, que Colas a dévoilé sa dernière innovation dans le domaine, développée en collaboration avec le CEA Tech : "Flowell". Une invention présentée comme une "solution de signalisation dynamique, évolutive et modulable" destinée à "optimiser l'espace urbain, la fluidité du trafic, la sécurité et la cohabitation des multiples formes de transport".

 

La route pavée de briques lumineuses

 

Bernard Sala, le directeur général adjoint de Colas, explique : "Avec l'augmentation de la population urbaine et la diversification des modes de déplacement, l'espace public doit être mieux partagé". Installée sur la voirie existante, la solution permet à la chaussée de communiquer via des panneaux de LEDs, collés, encapsulés et renforcés. La société profite ici des travaux menés sur la route solaire WattWay, dont les capteurs photovoltaïques nécessitaient d'être à la fois résistants, translucides et granuleux. Ici aussi, un revêtement de résine et de grains de verre vient recouvrir le composant d'intérêt et apporter de la rugosité à la couche de roulement. Colas assure que les dalles rapportées résistent à la fois aux dilatations thermiques et aux contraintes mécaniques du passage répété des véhicules. Et l'entreprise fait savoir que leurs dimensions et leur intensité lumineuse pourront être ajustées selon la configuration choisie.

 

Flowell
Flowell © Colas

 

Poursuivant sur le revêtement routier, le directeur général adjoint déclare : "Il intégrera au quotidien, voire en temps réel, la multiplicité des usages et des utilisateurs, qu'ils soient cyclistes, piétons ou automobilistes". Mais quels seront les avantages apportés par cette signalisation ? Colas imagine que la route communicante permettra de donner la priorité à certains usagers sur des périodes de temps précises. L'entreprise cite l'exemple des places de livraison transformées, à la nuit tombée, en espaces de stationnement, la création de zones de dépose-minute éphémères devant les écoles ou encore la modification d'une ligne continue en discontinue en fonction de la fréquentation de l'axe. Voire la sécurisation de passages piétons en renforçant leur visibilité par sa matérialisation lumineuse ou la signalisation d'un arrêt à l'approche du bus.

 

Des déploiements in situ pour tester l'ergonomie et l'intégration

 

Du côté du pilotage de ces dalles lumineuses, le groupe imagine plusieurs possibilités : caméra de contrôle, capteur infrarouge, bouton poussoir à proximité d'un passage piéton ou capteur enterré dans le trottoir, horloge électronique… Le groupe, filiale de Bouygues, précise avoir testé son invention en laboratoire et entrer aujourd'hui en phase d'expérimentation. Plusieurs sites pilotes devraient donc être choisis afin de tester la solution en conditions réelles et profiter d'un retour d'expérience.

 

Flowell
Flowell © Colas

 

Notons que l'idée en elle-même n'est pas nouvelle puisque la société américaine Solar Roadways propose des dalles hexagonales intégrant à la fois des diodes lumineuses et des capteurs photovoltaïques capables de les alimenter. C'est là que les deux solutions diffèrent : Flowell vient en surimposition sur une route existante mais nécessite une alimentation en électricité, là où Solar Roadways aura besoin de travaux de pose plus conséquents mais se passera de réseau électrique…

 

actionclactionfp