Quelques jours après le congrès HLM à Strasbourg, l'Assemblée des départements de France (ADF) vient de dénoncer la volonté du Gouvernement de baisser les loyers et demande la mise en place d'un moratoire sur le financement du logement social.

Les Départements de France haussent le ton, quelques jours après le congrès HLM à Strasbourg. "Alors que le Gouvernement souhaite relancer la croissance en s'appuyant sur un grand plan d'investissement, les Départements de France soulignent combien les décisions prises par l'Etat pour le financement du logement social contredisent cette volonté", écrit l'ADF, dans un communiqué. Par conséquent, ils demandent la mise en place d'un moratoire sur le financement du logement social.

 

"La capacité à produire sera durablement amputée"

 

"En effet, l'annonce gouvernementale d'imposer aux bailleurs sociaux une baisse des loyers sur les logements accueillant des ménages bénéficiaires des aides publiques (APL) fragilise leur action sur l'ensemble du territoire", a ajouté l'association des Départements.

 

"Au-delà du déséquilibre financier probable, c'est leur capacité à produire, à rénover et à s'inscrire dans la transition énergétique qui sera durablement amputée", a-t-elle poursuivie.

 

 

actionclactionfp