Plus de 10.000 entreprises RGE, adoption de la loi de Transition énergétique, succès de la COP21... Autant dire que le bilan final de l'association Qualit'EnR est plutôt positif. Détails avec André Joffre, son président.

"L'année 2015 a été particulièrement chargée, et il y a eu beaucoup d'éléments impactants", assure André Joffre, le président de Qualit'EnR, lors du point presse de ce 16 décembre 2015. "Premièrement, la loi de Transition énergétique est enfin arrivée, après quelques années de discussions. Ce fût laborieux. Mais la ministre a dévoilé la feuille de route qui donne de la visibilité pour les années à venir au secteur des énergies renouvelables", annonce-t-il. De quoi rassurer les professionnels et encourager la reprise des installations chez les particuliers. "Les perspectives sont bonnes, et se situent même dans le haut de la fourchette de ce que nous avions envisagé. Nous sommes donc très satisfaits de la volumétrie du marché des EnR à l'horizon de 2023", poursuit-il.

 

PAC et bois-énergie font la course en tête

 

Suite à l'application de l'éco-prêt à taux zéro en septembre 2014, l'Etat a généralisé l'éco-conditionnalité des aides au début de 2015 avec son extension au crédit d'impôt Transition énergétique. Désormais, seuls les installateurs disposant du signe RGE peuvent faire profiter leurs clients de ces aides. Qualit'EnR précise avoir délivré plus de 15.000 qualifications RGE en 2015 (+47 %) à 10.000 entreprises différentes, principalement dans le secteur des renouvelables (solaire thermique, photovoltaïque, bois énergie, PAC, géothermie). Le nombre de demandes a connu une forte hausse (+26 %) pour atteindre les 18.000 dossiers reçus. L'association note un essor de la filière bois-énergie, qui représente maintenant presque une qualification délivrée sur deux (48 %) avec 6.800 dossiers validés. La filière des pompes à chaleur a poursuivi sa progression (+75 %) et représente un tiers des qualifications actives (4.500). La filière solaire thermique connaît une légère reprise (+5 %) après plusieurs années de baisse (2.100 qualifications actives), alors que la filière photovoltaïque poursuit sa décroissance (-15 %, 1.050 qualifications). Enfin, QualiForage reste encore confidentielle avec 65 qualifications en tout. L'association met en avant la rapidité de traitement des dossiers, généralement en cinq jours ouvrés, afin de délivrer des qualifications dans le mois (50 % des cas) ou dans les deux mois (75 %). A noter que deux nouvelles qualifications ont été lancées en 2015, "Qualisol collectif" pour les chauffe-eau solaires collectifs et "QualiPAC CET" pour les chauffe-eau thermodynamiques dans l'individuel.

 

Une amélioration globale de la qualité des installations

 

Du côté des audits de terrain, menés par des partenaires indépendants, Qualit'EnR précise que 25.000 ont été réalisés depuis 2007. Elle note qu'une hausse globale de la qualité a été enregistrée au fil des ans, le nombre de prestations qualifiées d'excellentes étant multiplié par quatre, celles qualifiées de défaillantes étant divisées par le même facteur. Pour RGE, 4.500 audits ont été effectués depuis 2014 et seuls 2,4 % d'entre eux ont présenté un niveau décevant. Quant à la formation des professionnels, Qualit'EnR annonce que 75.000 personnes ont été formées aux spécificités des systèmes valorisant les énergies renouvelables depuis 2007. En 2014, ce sont 10.000 stagiaires qui avaient été formés, un record qui ne sera pas battu cette année. Environ 8.000 devraient l'être en 2015, principalement par rapport aux pompes à chaleur (42 %), aux appareils de chauffage à bois indépendants (24 %) et aux appareils à bois raccordés à un système hydraulique (18 %). L'association souligne que suivant l'évolution du cadre réglementaire avec l'arrêté du 19 décembre 2014, elle est désormais conventionnée par les pouvoirs publics afin de délivrer des agréments aux centres de formation et aux formateurs. Le réseau compte désormais 148 centres agréés (277 agréments différents) ainsi que 249 formateurs (pour 373 agréments différents).

 

Une nouvelle qualification en 2016

 

En 2016, Qualit'EnR soufflera ses dix bougies et profitera de cette échéance pour poursuivre son chantier de dématérialisation des dossiers. Après avoir dématérialisé ses formulaires en 2015, refondu son site Web et créé un nouveau portail dédié à la formation, l'association entend passer à la gestion électronique des données, à l'image des autres organismes comme Qualifelec ou Qualibat. Une nouvelle qualification devrait également faire son apparition au premier trimestre 2016 "pour permettre aux professionnels des énergies renouvelables installant des chaudières à condensation et à micro-génération de regrouper l'ensemble de leurs qualifications RGE chez Qualit'EnR", précise l'association.
actionclactionfp