LIVRAISON. Dans le nouveau quartier des Tanneries de Lingolsheim (Bas-Rhin), le nouveau groupe scolaire Simone Veil et le gymnase Colette Besson s'étirent sur une longueur de plus de 200 mètres. La cour d'école a été imaginée comme un quai de la gare par l'agence d'architecte Richter.

A Lingolsheim (Bas-Rhin), située au sud-ouest de Strasbourg, le nouvel éco-quartier des Tanneries se déploie sur deux hectares avec notamment des bâtiments nouveaux nés livrés en juin 2017 que sont le groupe scolaire Simone Veil et le gymnase Colette Besson. Les architectes alsaciens, Jan et Pascale Richter, frère et sœur, spécialistes de bâtiments de santé comme des Ephad et des établissements psychiatriques pour enfants, ont voulu, ici, réaliser deux bâtiments qui ne tournent pas le dos à leur environnement.

 

Deux bâtiments s'étirent sur une longueur de 250 mètres pour une largeur de 50 mètres

 

"Pour la réalisation du groupe scolaire Simone Veil qui accueillera 16 classes, 6 de maternelles et 10 élémentaires et le gymnase Colette Besson de plus de 1.130 m², nous avons voulu remettre en relation les vides pour que l'on fabrique le cœur du quartier", nous explique, Jan Richter, le 20 septembre 2017. Les architectes alsaciens ont imaginé ainsi deux bâtiments linéaires qui s'étirent sur une longueur de 250 mètres pour une largeur de 50 mètres.

 

Découvrez dès la page 2, la suite de l'article.


actionclactionfp

Jouer avec l'univers du train

Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés
Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés © Luc Boegly
Autre particularité : le terrain est bordé sur sa plus grande longueur de voies de chemins de fer -TGV, TER, trains de marchandises-, sources de bruit et d'ondes magnétiques.

 

Dans ce contexte, les porteurs du projet ont alors pris le pari de jouer avec l'univers du train. "Un auvent de la cour d'école a été dessiné comme un quai de gare, les circulations intérieures ont été imaginées comme des galeries cadrant sur les rails et enfin la distribution des vestiaires du gymnase a été pensée comme un wagon de train rapide avec son long vitrage filant", développe Jan Richter.

 

Vides des cours et patios plantés sont également recherchés

Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés
Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés © Luc Boegly
"De plus les vides des cours et des patios plantés, viennent chercher la promenade et créent des porosités vers les voies de chemins de fer", souligne à son tour Pascale Richter.

Un groupe scolaire en forme de U

Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés
Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés © Luc Boegly
Le groupe scolaire voulu "poreux" tout en épaisseur prend des formes de U autour de sa cour dans l'optique d'offrir un rapport complexe avec le paysage. "Un préau glisse également sous le bâtiment pour chercher la promenade urbaine", indique aussi Anne Laure Better, associée de l'agence Richter.

 

 

Un fort rapport au sol dans les salles de maternelle

Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés
Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés © Luc Boegly
Quant aux salles de maternelle, elles sont au rez-de-chaussée, avec un fort rapport au sol, indiquent les architectes alsaciens. Les parois y sont épaisses, et de nombreux vitrages réalisés de salles à salles offrent des vues multiples sur la cour et la voie ferrée.

Plafond suspendu et lattes de bois ajourées pour le gymnase Colette Besson

Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés
Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés © Luc Boegly
De son côté, le gymnase Colette Besson, construit dans le prolongement du groupe scolaire surprend par son plafond suspendu. Les lattes de bois, blanchies ou grisées sont ajourées et contrastent avec les matériaux sobres que sont les prémurs béton et l'aluminium anodisé.

 

Opération ambitieuse de construction de ZAC dans le cœur de quartier des Tanneries

Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés
Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés © Luc Boegly
Enfin, ce projet s'inscrit dans une opération plus ambitieuse de la ZAC des Tanneries de la ville de Lingolsheim de 17.000 habitants, en pleine mutation urbaine. Il comprend également un Institut médico-éducatif (IME) dont la maîtrise d'ouvrage est assurée par ARSEA et une résidence sénior par SIBAR. Ce sont les architectes Aubry Lieutier, associés qui ont conçu le plan d'ensemble, de manière à ce que l'IME soit inclus ainsi dans le bâtiment, entre le groupe scolaire et le gymnase.

 


Fiche technique : construction du Coeur de Quartier des Tanneries à Lingolsheim (Bas-Rhin)

Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés
Réalisation du groupe scolaire Simone Veil et gymnase Colette Besson imaginé à Lingolsheim (Bas-Rhin) par Richter Architectes et associés © Luc Boegly
Fiche technique : construction du Coeur de Quartier des Tanneries à
Lingolsheim (Bas-Rhin)

Localisation : 30-32-34 rue Maria Callas, Lingolsheim
Programme : Groupe scolaire (écoles maternelle et élémentaire)
et gymnase
Maîtrise d'ouvrage : Ville de Lingolsheim (Bas-Rhin)
Maîtrise d'œuvre : SARL Richter architectes et associés
Architectes associés (sur le projet urbain) : Aubry Lieutier architectes
Superficie : groupe scolaire 3 210 m²
Gymnase 2.220 m²
Total : 5.410 m²
Calendrier :
Concours : 2014
Livraison : juin 2017
Durée : 24 mois de travaux
Coût travaux : 10,8 millions d'euros H.T.