Centre aquatique Agl'eau Blois
Solene Vassal ©

Agl'eau émerge à Blois

La communauté d’agglomération de Blois-Agglopolys s’est dotée d’un centre de loisirs aquatiques sur le site des Grands-Champs. Construit par Spie batignolles ouest, il a été conçu par sa filiale Aquaval, un spécialiste des établissements de ce type.

 
 
 


Après 20 mois de travaux, un centre aquatique de 4.500 m² est sorti de terre à Blois. « Agl’eau », tel est son nom, était un projet qui datait d’une quinzaine d’années (2e mandat de Jack Lang) et que la municipalité a choisi de réaliser. Ce centre de loisirs était très attendu par les habitants de 26 communes, désireux de disposer d’un équipement de qualité.

Après une longue procédure d’études, un appel d’offres a été lancé en avril 2008. C’est la société Aquaval, filiale de Spie Batignolles concessions, spécialisée dans les centres aquatiques, qui a été choisie. Elle a obtenu la concession par délégation de service public pour 20 ans du centre blésois. Pour le financement, le coût total de l’opération s’est monté à 8,6 millions d’euros, supportés à hauteur de 10 % par la communauté d’agglomération de Blois-Agglopolys, de 52 % par la région Centre, de 32 % par le Conseil général du Loir-et-Cher et de 6 % par le Comité national pour le Développement du Sport. En complément, Aquaval a financé le projet à hauteur de 11,97 M€. En contrepartie de ses missions de service public, la société recevra une compensation annuelle de plus de 2 M€.

Petit mais costaud
L’ouverture de ce grand centre nautique permettra l’organisation de l’apprentissage de la natation pour les élèves de l’enseignement primaire et secondaire (public comme privé), mais également de proposer une offre de détente et de loisirs à l’ensemble de la population. La capacité des piscines précédemment installées à Blois était de 100.000 entrées par an chacune. Le centre Agl’eau a, lui, été dimensionné pour recevoir 330.000 personnes par an, dont 52.800 scolaires, 80.000 membres de clubs et associations sportives et 160.000 personnes du grand public.

Les bassins, d’une surface de 1.090 m², sont accompagnés d’installations sur plusieurs niveaux, dont un espace bien-être et remise en forme et un aménagement extérieur de type bassin nordique. Le plus grand bassin intérieur, de 25 x 15,4 mètres, compte six lignes équipées de plots de départ. Il fait face à une tribune de 300 places pour la tenue de compétitions aquatiques (natation, natation synchronisée, water-polo). Un second bassin est lui entièrement dédié à l’apprentissage de la natation avec 4 lignes d’eau de profondeur croissante. Un toboggan de 50 mètres et une pataugeoire de 60 m² complètent le dispositif.

Une goutte d'eau géante
Bassins du centre aquatique Agl'Eau
Solene Vassal ©

L’architecture a été confiée au cabinet Jacques Rougerie, lui aussi spécialiste de « l’urbanisme aquatique ». Il a imaginé un bâtiment compact aux lignes arrondies et transparentes, donnant l’impression d’une goutte d’eau géante, déposée en plein champ. L’aménagement intérieur rappelle, quant à lui, la proue d’un navire en bois muni de hublots. C’est la première fois qu’un centre aquatique se conçoit sur deux étages afin d’optimiser la disposition au sol, de permettre une intégration discrète et de réduire les dépenses énergétiques de chauffage. Ce dernier, fonctionnant au bois, permet par ailleurs de réduire les émissions de CO2 comparativement à une chaufferie au gaz (1 kg de CO2 par baigneur contre 4 kg). L’éclairage traduit lui aussi la préoccupation environnementale en adoptant des projecteurs LEDs d’une puissance totale de 200 W. Il s’agit du 4e centre aquatique réalisé par Aquaval.

(27/10/2011)

 
 
 
 



 
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
 




-

Recherche dans