Dédié cette année au "Leadership engagé et responsable", le Forum économique mondial qui se tient à Davos (Suisse) jusqu'au 20 janvier, accueille dirigeants politiques et décideurs économiques. L'occasion, pour le monde de la construction, d'organiser des sessions d'échanges autour du futur de leur secteur. Plusieurs présidents d'entreprises françaises y participent, dont Michel Giannuzzi, celui de Tarkett.

Plus de 2.000 décideurs se sont donné rendez-vous à Davos, pour le 47e Forum économique mondial. Une nouvelle édition consacrée au "Leadership engagé et responsable", où les présidents de républiques croisent des présidents-directeurs généraux de multinationales et participent à des tables rondes. Une session sur le "Futur de la construction" s'est tenue, ce mardi 17 janvier 2017. Michel Giannuzzi, le président du directoire de Tarkett, groupe spécialisé dans les revêtements de sol, est intervenu, afin de partager sa vision de la transition vers une économie collaborative et de la lutte contre le réchauffement climatique, tout en contribuant à l'urbanisation et en répondant au vieillissement des populations.

 

Economie circulaire et amélioration de la qualité de vie

 

Il a notamment déclaré : "Nous sommes ravis de poursuivre notre engagement auprès du Forum économique mondial et de participer à des débats qui nous tiennent particulièrement à cœur. En effet, convaincu de la responsabilité sociale, sociétale et environnementale de l'entreprise, j'engage Tarkett et chacun de nos 1.200 collaborateurs à mettre en œuvre un leadership entrepreneurial, responsable et collaboratif avec nos différents partenaires". Les participants se sont penchés sur différentes thématiques comme la durabilité et la résilience face à des catastrophes, la performance sur l'ensemble du cycle de vie ou la flexibilité d'usage et l'amélioration de la qualité de vie des consommateurs.

 

Là encore, Tarkett précise participer, en tant que partenaire du Forum, aux débats dans trois domaines. Tout d'abord l'innovation et le développement d'un modèle d'économie circulaire (écoconception), puis la lutte contre le dérèglement climatique au moyen d'actions concrètes poursuivant des objectifs précis. Enfin, la préservation de la qualité de vie en milieu urbain. Le groupe annonce avoir renforcé son programme ReStart de collecte et de valorisation de revêtements de sol en signant un partenariat avec Veolia en France. Il faut noter qu'Antoine Frérot, le président-directeur général de Veolia était présent à Davos tout comme nombre d'autres dirigeants Français, à l'image de Gérard Mestrallet (président du conseil d'administration d'Engie), Patrick Pouyané (p-dg de Total), Jean-Pascal Tricoire (président du directoire de Schneider Electric), Jean-Louis Chaussade (directeur général de Suez Environnement) ou Jérôme Pécresse (président de la division EnR chez General Electric).
actionclactionfp