PROJET/UNE PARTICULARITE. Dans le nouveau quartier de la Zac Beauregard, un premier bâtiment passif vient d'être inauguré. Au-delà de la performance thermique, son architecture est mise en valeur par une ITE esthétique. Découverte.

Il y a quelques années, la ZAC Beauregard à Rennes n'était qu'un immense champ de pomme de terre. Depuis, c'est un nouveau quartier qui voit le jour et accueillera à terme 1.800 logements. Sur l'une des dernières parcelles, un immeuble de logements sociaux vient d'être construit. Mais pas n'importe lequel, les auteurs du projet annoncent avec fierté avoir réalisé le premier bâtiment labellisé Passivhaus du Grand Ouest.

 

Pour ce projet, lancé il y a plusieurs années, le bailleur Espacil Habitat avait la volonté d'être innovant et d'anticiper les futures réglementations thermiques. "Nous avons donc passé commande pour un bâtiment passif", nous explique Jean-Yves Loury, maître d'ouvrage, ajoutant par ailleurs qu'il n'avait "pas le droit de rater". S'il dit avoir été séduit par un immeuble qui soit dans son temps, il rappelle cependant que cela représente un coût supplémentaire de 200 €/m². Toutefois, il dit avoir apprécié le peu de maintenance et d'entretien d'un tel système constructif.

 

Pour atteindre les exigences d'un bâtiment passif il était nécessaire de réaliser une enveloppe totalement hermétique pour réduire au maximum les déperditions thermiques.

 

=> Découvrez la suite du reportage dans les pages suivantes.
actionclactionfp