L'idée d'une cité universitaire faite de conteneurs n'est plus une simple utopie, c'est désormais une réalité ! Depuis la rentrée 2010, une centaine d'étudiants ont investi de drôles de boîtes d'acier empilées les unes sur les autres dans le quartier des docks du Havre. Visite.

Ce sont de drôles de logements étudiants qui viennent d'apparaître dans le quartier des docks du Havre. Ici, on ne dort pas dans une banale résidence mais dans des conteneurs tout droit sortis du port.

 

Si l'idée peut sembler primaire, le résultat est surprenant ! En effet, le programme qui met en scène des grosses caisses en acier, parvient à trouver un équilibre entre l'architecture industrielle et une qualité d'habitat maîtrisée. Jouant sur les volumes et le décalage, l'opération, imaginée par l'Atelier Cattani Architectes, se décline tout en transparence et en légèreté. La structure de base des conteneurs, qui induit une identification de chaque logement, forme également un tout cohérent et élégant.

 

Baptisé résidence A'Docks, le projet inspiré d'expériences déjà en place aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, n'en oublie pas le bien-être de ses usagers. «Notre démarche ambitionne, sans dénaturer le caractère brut de l'objet, d'anoblir son statut en le transformant en cadre de vie quotidien d'étudiants», expliquent les concepteurs du projet, Alberto et Charlotte Cattani. Côté aménagement, les conteneurs présentent des parois isolées et sont équipés d'une petite cuisine, d'une salle de bains, d'une chambre avec bureau et connexion internet, de baies vitrées et, pour la plupart, de balcons et de terrasses.

 

Une solution rapide et économique
En outre, ce projet émis par l'université du Havre, dans le cadre de l'opération campus, répond aux besoins urgents de logements étudiants. En effet, il n'aura fallu que 5 mois de travaux pour faire émerger A'Docks : «Cette solution permet de diviser les délais par deux et de réduire les coûts de 30% par rapport à une résidence traditionnelle», affirmait l'année dernière Eric Clairefond, responsable de la société Newden Design qui a obtenu le marché avec le constructeur Vinci-GTM. Au final, le Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) de Haute Normandie loue quelque 100 studios de 24 m2 pour environ 280 euros par mois.

 


Fiche technique
Maîtrise d'ouvrage : Crous de Haute Normandie
Architecte : Atelier Cattani
Début des travaux sur site : avril 2010
Fin des travaux : août 2010
Surface SHON : 3.880 m2
Coût total HT : 4, 8 millions d'euros.
actionclactionfp