EN IMAGES. A la suite d'une opération de démolition, l'immeuble "Elipsys" réalisé en centre-ville de Toulouse par l'agence Taillandier Architectes Associés se distingue sur près de 10.0000 m² par sa façade en bambou. Découverte.

En plein centre-ville de Toulouse, à proximité du métro Palais de Justice, l'immeuble "Elipsys" porté par le groupe Duval, se distingue par sa façade en bambous sur près de 10.000 m². Il aura fallu justement 25 km de bambous pour couvrir l'ensemble de l'opération coté cours. Un programme qui a été livré en décembre 2016 par l'Agence Taillandier Architectes, basée à Toulouse.

 

"Les bambous en façade sont une réinterprétation des stores en bambous éclatés que l'on trouvait positionnés à l'extérieur des fenêtres des maisons dans le sud-ouest, pour filtrer la lumière tout en laissant passer l'air", rappelle l'architecte toulousain Pierre-Louis Taillandier.

 

Eviter de percer et de fixer mécaniquement le bambou sur le bâtiment

 

D'après lui, le bambou reste un "matériau naturel qui peut subir des déformations conséquentes liés aux amplitudes thermiques importantes dans notre région."
L'enjeu de la pose du bambou sur le bâtiment ? C'était d'éviter de le percer et de le fixer mécaniquement. "En effet, le bambou reste un matériau solide mais qui se fragilise énormément dès que l'on fragilise sa fibre", explique le porteur du projet.
Le dispositif mis en place a permis un maintien parfait du bambou et évite qu'il ne bouge sous l'effet du vent.

 

S'agissant du projet, "le site accueillait le collège Montalembert, rue des 36 Ponts, mais ne permettait plus de continuer à recevoir les élèves dans de bonnes conditions, rappelle aussi l'architecte Pierre-Louis Taillandier. Une réunion des deux entités, collège et lycée, a été ensuite réalisée, avenue de Lespinet."

 

Découvrez la suite de l'article dès la page 2.

 

actionclactionfp