Une maison modulaire, personnalisée et connectée, offrant de nombreux services comme le suivi de l'entretien ou la réservation d'une nounou-robot… Voilà le nouveau "concept house" imaginé par le constructeur Ami Bois, qui mise sur l'évolutivité de l'habitat.

Comme il existe les concept car - qui profite d'une puissance industrielle, d'une capacité d'innovation et d'une force commerciale inégalée - il existe désormais les « concept house ». Fort de ce constat, le constructeur du sud-ouest Ami Bois, s'est associé à des industriels pour imaginer la maison de… 2030.

 

Présenté au Challenge des maisons innovantes en 2015, et lauréate du trophée argent dans la catégorie 'Maison Concept House', le modèle d'Ami Bois se veut accessible à tous, personnalisable et centré sur la notion de service. Mais avant tout, une maison où l'humain est au centre de tout.

 

Une base de 36 m2 qui évolue selon les besoins

 

Le principe ? L'assemblage de modules préconçus, dont les panneaux peuvent être pré-assemblés en usine, que l'on associe pour obtenir une maison à son image. Un nouvel arrivant dans la famille ? Un nouveau module vient s'ajouter à l'ensemble de base. En fait, deux modèles de modules préfabriqués (carré et triangulaire de 6x6 m) constituent ce modèle de base. Et à partir d'un simple configurateur, le propriétaire peut le faire évoluer à sa guise, sélectionner, repositionner, personnaliser chacun des modules supplémentaires qu'il souhaite ajouter. Mais aussi choisir les éléments de décoration intérieure et extérieure, ainsi que les appareils intelligents qui lui permettront de piloter ce qu'il désire au sein de son habitat.

 

Le service, enjeu de demain

 

Le petit « + » que proposera Ami Bois en 2030, c'est le service, via un pack « domoservice », sorte de conciergerie à domicile, qui pourra proposer le suivi de l'entretien de la maison, l'assistance par télémedecine ou les services d'une nounou-robot pour les enfants !

 

« Les acheteurs ont des attentes toujours plus pointues et sont de plus en plus exigeants. Ce n'est pas la maison en elle-même qui va connaître une révolution : nous connaissons déjà aujourd'hui les technologies qui y seront intégrées demain. Elles doivent seulement être démocratisées d'ici à 15 ans, grâce notamment au travail des industriels », souligne Frédéric Carteret, président-fondateur du groupe Ami Bois.
actionclactionfp