La ministre du Logement a fait une apparition remarquée lors de la première convention Les constructeurs et aménageurs de la FFB (LCA-FFB), qui s'est tenue jeudi dernier à Paris. Elle a surtout souhaité rassurer une filière qui connaît une reprise après de longs mois de repli, et l'inscrire dans une volonté de construire durablement. Verbatim.

Pour sa première convention, LCA-FFB a réussi un premier pari : faire venir la ministre du Logement. Emmanuelle Cosse est ainsi intervenue ce jeudi 31 mars 2016, entre deux tables rondes sur la thématique « Construire : où, quoi, comment ? ».

 

« La reprise de la construction est bel et bien là. C'est une bonne nouvelle », a-t-elle annoncé en préambule. Avant de glisser qu'il faudra « regarder avec attention et agir pour soutenir la reprise ». Saluant les mesures et efforts portés par les précédents plans de relance, elle a redit la vigilance qu'elle aura sur des sujets comme la construction bois, les recours abusifs ou le contrat de construction.

 

« Il faut démocratiser l'accès à l'habitat durable », E. Cosse

 

Pour les quelques mois qu'il lui reste à faire rue Saint Dominique, elle entend poursuivre sa mission de construire, pour tous, et dans une démarche écologique. « Des efforts seront à faire encore sur la qualité de construction », a-t-elle martelé. Son objectif : démocratiser l'accès à l'habitat durable. Et pour cela, de la stabilité sera nécessaire, comme le souhaitent les professionnels. Du coup, Emmanuelle Cosse a rassuré : « Nous n'avons aucune volonté de faire du yo-yo avec les mesures incitatives prises ces derniers mois ».

 

Ecoutant les inquiétudes des professionnels de la maison individuelle, elle a abordé le sujet de la future règlementation thermique. « C'est un chantier majeur qu'il faut prendre comme une chance et non comme une difficulté supplémentaire », a-t-elle affirmé. Y voyant par-là un outil « qui doit valoriser les capacités et savoir-faire des acteurs à construire durablement ». Dont acte.

 


Les missions de LCA-FFB
En conclusion de cette convention, le président de LCA-FFB, Patrick Vandromme, a rappelé les chantiers prioritaires de son mandat de trois ans :

 

- Toilettage du contrat de construction de la maison individuelle. « Le texte final sera écrit par la DHUP et mis en place par décret », s'est-il réjoui.
- Lutte contre les recours abusifs, « qui bloquent près de 30.000 logements par an, notamment dans la promotion ».
- Veiller à un équilibre aménagement et foncier, faisant écho aux rapports Goldberg et Figeat sur la mobilisation du foncier privé.
- Digital et BIM, des sujets sur lesquels les professionnels devront désormais devenir des acteurs majeurs et moteurs.
actionclactionfp