Lors de sa rencontre avec Sylvia Pinel, le président de la Fédération française du bâtiment s'est dit soulagé sur le sujet brûlant du moment pour les acteurs de la construction : la reconduction du dispositif FeeBat pour les 3 ans à venir.

"Il n'y a pas de remise en cause de FeeBat, ce n'est qu'une question d'agenda", s'est réjoui Didier Ridoret, au sortir d'une entrevue avec Sylvia Pinel, ministre du Logement, qui, dans le cadre de ses nouvelles fonction, rencontrent les intervenants du secteur de la construction et du logement. La ministre a en effet laissé entendre qu'il n'y avait pas "d'ombre" sur le sujet FeeBat. "C'est une bonne nouvelle et un soulagement à deux mois de l'entrée en vigueur de l'éco-conditionnalité", a insisté le président de la FFB.

 

Le simplification des normes, une priorité
Puis, avec la ministre entourée d'Etienne Crepon (DHUP) et d'Alexandra Carpentier, piliers de ce maroquin, Didier Ridoret a évoqué les divers sujets qui touchent les professionnels de la construction : logements, amélioration/entretien, Objectifs 500.000… "J'avais en face de moi quelqu'un dans une logique d'écoute, d'attente et de compréhension. J'ai également senti une marque d'intérêt fort sur le sujet de la simplification des normes dans le bâtiment, l'objet du groupe de travail numéro 1", nous a confié le président de la FFB. Un thème cher à la ministre, semble-t-il, qui a rappelé les freins engendrés par la complexité administrative dans le secteur de l'hôtellerie et du commerce.

 

"Nous avons de quoi bien travailler avec Mme Pinel, qui a l'avantage de la nouveauté, donc de la curiosité et de l'écoute", a estimé Didier Ridoret. Reste que des points de discorde demeureront, tels que la Garantie universelle des loyers, l'encadrement des loyers. Des mesures que n'a pas hésité à dénoncer le président de la FFB…
actionclactionfp